Histoire de la vie éternelle

Jake Wolff

Genre: Littérature américaine

A Winterville, en Caroline du Nord, Conrad Aybinder, 16 ans, petit génie de sciences, est dévasté quand il apprend que Mr Sammy Tampari, son professeur de sciences, s’est suicidé. C’était son amant et il n’y avait aucun signe apparent qu’il allait mettre fin à ses jours. Il lui a laissé ses journaux intimes à Conrad. Il apprend alors que Sammy cherchait à fabriquer l’élixir de vie éternelle.


C’est une histoire à tiroirs, avec Conrad, on découvre la vie du jeune Sammy avec ses journaux. À huit ans, un événement marquant lui fera s’intéresser à ce fameux élixir. Nouvelles ramifications, on remonte dans le temps pour faire connaissance avec des médecins et savants qui étaient aussi fascinés par ce fameux graal. Au fil des ans, Sammy grandit mais est toujours impliqué dans sa recherche. Conrad redécouvre son amant par ses carnets. Une quête à plusieurs niveaux passionnante même si le jargon scientifique pourrait en rebuter certains. C’est une aventure aussi bien dans le temps que dans le monde (États-Unis, Angleterre, Chine…). Une conclusion est laissée au lecteur sur l’origine du véritable mal-être de Sammy, même si elle est assez évidente à deviner à la fin. J’ai regretté que Conrad ne fasse pas plus partie de l’histoire, l’histoire d’amour est bien vite balayée, on n’a pas une vision de Sammy sur celle-ci, c’est un peu frustrant même si on pourrait penser que ce n’est qu’une banale amourette.


Un roman très agréable à lire cependant, on voyage dans le temps, on fait des potions « magiques » mais surtout c’est une recherche continuelle de la solution miracle qui soigne toutes les maladies qui nous prennent nos êtres chers. A découvrir !

Amandine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :