De si bons amis

Joyce Maynard

Helen McCabe n’a pas vraiment le moral quand elle renconte Ava et Swift Havilland : elle suit les réunions des Alcooliques Anonymes et essaie d’obtenir la garde de son fils, Ollie, suite à son divorce avec son ex-mari, Dwight. Elle partage de bons moments avec eux et Ava lui donne des missions de photographe qui lui permet de gagner mieux sa vie. Mais peu à peu, elle se rend compte que son couple d’amis n’est aussi aimable qu’ils le prétendent.

J’avais déjà lu L’homme de la montagne de la même auteur et j’avais beaucoup aimé. L’histoire est très différente, cependant, comme dans ce dernier, on sent la tension monter et le malaise transpire rapidement. Ava et Swift sont bons avec elle mais on sent derrière leur gentillesse, comme quelque chose prêt à éclater. En parallèle, la relation entre Helen et son fils, Ollie, évolue. Entre ses deux amis et son fils, sa relation amoureuse a du mal à prendre sa place. L’auteur prend son temps pour monter le décor, faire grandir les relations. Joyce Maynard fait doucement grandir une ambiance malsaine avec un certain talent (quelques maladresses quand même dans sa relation avec Eliot). J’aime beaucoup son style, une auteure que je relirai avec plaisir !

Amandine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :